Journée d'Étude CEISME – Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Le dedans et le dehors : comment la pratique des univers « virtuels » s’inscrit et se construit au sein d’un vaste répertoire de pratiques et de références culturelles

La dichotomie entre virtuel et réel est largement battue en brèche par les travaux académiques portant sur les environnements numériques. Il faut alors s’interroger sur la manière dont les individus naviguent au quotidien entre leurs diverses activités et peuvent dans certains cas leur donner un sens transversal qui sert la construction de leurs identités et de leur répertoire de pratiques. Le phénomène du transmédia storytelling, ces univers de fiction construits sur la convergence entre plusieurs expériences médiatiques sont un bon exemple de la prise en compte de cette multiplicité où le tout est plus que la somme des parties. Au cours de mon travail de thèse sur la culture geek j’ai pu constater ce type de complémentarité avec par exemple des joueurs du jeu de rôle en ligne World of Warcraft s’appuyant sur la lecture de romans de fantasy pour construire leur rapport à l’univers puis s’initiant au jeu de rôle papier pour approfondir et mettre à profit ce qui s’est joué en ligne. De même, bien souvent les forums liés à ce type de dispositif ludique en ligne et les blogs de joueurs constituent un complément et une préparation de la partie en elle-même qui ont une place essentielle dans le cadre de l’expérience ludique. A partir de ces constations on peut formuler l’hypothèse que le véritable métavers n’est pas un univers virtuel englobant dans lequel on serait plongé en permanence mais la construction d’un répertoire de textes en interaction dont seul le compte rendu de ce qu’en font les individus peut véritablement rendre compte. C’est de cette question, celle du lien entre le dedans et le dehors mais aussi celle de la co-construction individuelle et collective des univers fictionnels immersifs qui brise l’image d’individus monomaniaques et coupés du monde dont il sera question dans cette communication.

David Peyron

Publicités